Le financement participatif, un nouveau souffle pour l’Afrique

Le financement participatif ou crowdfunding est un mode de collecte de fons pour le financement des projets sur une plateforme internet. Ce mécanisme permet à un ensemble de contributeurs de financer directement, collectivement et en toute sécurité, des projets d’envergures. Pour l’Afrique, les plateformes de financement participatif ont pu réunir plus de 125 millions de dollars dans le courant de l’année 2015.

Crowfunding - financement participatif en Afrique
Tirant ce moyen de financement du continent américain et européen, l’Afrique a adopté le financement participatif pour une raison primordiale que « l’accès à un financement pérenne reste les problèmes auxquels sont confrontées les start-ups et PME. Plusieurs études estiment que plus de 80 % des PME font face à des contraintes de financement importantes. » Dans le contexte de relance économique et des blocages en matière d’investissements, ce nouveau modèle de financement est appelé à être vulgarisé en Afrique, en complément des offres du système bancaire traditionnel. Décidé du crowdfunding pour financer son projet, le porteur choisi quant à la plateforme qui le soutiendra. Les projets sont proposés, par ses promoteurs, auprès de la plateforme pour une étude complète en matière de viabilité et de rentabilité avant d’être publié si les résultats sont concluants, afin de pouvoir débuter la campagne de levée de fonds. Les participations minimales commencent à partir de quelques dizaines de dollars, ce qui varie selon la plateforme, sachant qu’il est possible de financer des projets à hauteur de plusieurs milliers de dollars. Le projet sera réalisé au fur et à mesure que la somme imposée au début de la campagne de levée de fonds est complète. Les plateformes en Afrique sont environ d’une soixantaine mais quelques nouvelles plateformes ont fait récemment leurs apparitions, dont une première plateforme à Madagascar.
Le dynamisme affiché du financement participatif résulte des opportunités qu’il offre en matière de financement dans plusieurs secteurs porteurs en Afrique. L’institution de Bretton Woods estime que les le financement participatif en Afrique devrait atteindre plus de 15 milliards de dollars en 2025.