PEL, épargnez à votre rythme et en toute sécurité

Si vous avez une prévision d’achat d’un immobilier ou de travaux, l’ouverture d’un plan épargne logement peut vous aider à concrétiser vos projets. Il s’agit d’un produit bancaire permettant d’épargner à un taux fixé dès la souscription, pendant une période de 4 à 10 ans. Ensuite, il offre la possibilité d’acquérir un prêt à taux préférentiel qui permet de financer d’un bien immobilier.

fonctionnement du PEL
Depuis ce 1er janvier 2018, les épargnants qui ont souscrit un PEL vont bénéficier d’un taux de rémunération de 1 % pendant la phase d’épargne. De plus, cette épargne est immédiatement imposable dès la première année et donne accès à un prêt à 2,20 % sans possibilité de recevoir une prime d’État. Pour ceux qui ont ouvert leur PEL entre 2011 et 2017, leur épargne fait encore l’objet d’une exonération d’impôts jusqu’à leur 12e anniversaire. D’ailleurs, ils auront droit à une prime d’État en cas de demande d’un prêt épargne logement à l’issue d’une période minimale de 4 ans.

Le fonctionnement du plan épargne logement

Le plan épargne logement est un compte bancaire réglementé qui peut être bloqué jusqu’à ses 15 ans. Ainsi, il permet d’obtenir un prêt d’épargne logement pour financer une résidence principale à partir d’une durée d’épargne de 4 ans. Néanmoins, afin d’entrer en possession des droits à prêts intéressants, le montant d’épargne doit être significatif.

En ce qui concerne les points à retenir du PEL, il faut noter que le versement minimum initial pour ouvrir cette épargne est de 225 €. À cet effet, le versement annuel doit être d’au moins 540 €, soit 45 € par mois, 135 € par trimestre ou bien 270 € par semestre. Au total, les versements ne doivent pas dépasser 61 200 €, hors intérêts capitalisés, et aucun retrait partiel n’est possible.
Aussi, le retrait total des actifs entraîne directement la fermeture du PEL. Par ailleurs, une clôture avant la deuxième année est susceptible d’une pénalisation par une moindre rémunération.

La disponibilité d’un plan épargne logement

En ce qui concerne la disponibilité d’un PEL, tout retrait, anticipé ou non, entraîne directement la clôture du compte. De ce fait, la résiliation avant le 4e anniversaire met en œuvre la perte de tout ou partie des avantages du plan épargne logement.
Cela étant dit, si la résiliation se déroule avant le 2e anniversaire, non seulement l’épargne subira la perte des droits à prêts, mais les intérêts aussi seront recalculés au taux du CEL en vigueur à la date de la résiliation.

Pour l’épargne résiliée avant le 3e anniversaire, il y aura également la perte des droits à prêts et seuls les intérêts bancaires du prêt sont disponibles. Enfin, si la résiliation se déroule entre le 3e et 4e anniversaire, les intérêts bancaires du PEL sont servis régulièrement.
En plus de cela, vous aurez droits au prêt épargne logement acquis au terme de la 3e année. Il est également possible de transformer votre PEL en CEL afin de garder vos droits à prêts, tant que l’échéance du PEL n’est pas atteinte.